• Douleur de l'epauleOpérations traitements chirurgie
  • Douleur du poignet et de la main - Canal carpien
  • Opération du poignet et de la main
  • Douleur et opération de l'épaule
  • Douleur et opération du coude
  • Douleur et opération de la cheville
  • Douleur et opération du genou
1 2 3 4 5 6 7

Dr Cottias - Opération / pied Névrome de Morton

 

Névrome de Morton

Description :

Névrome de Morton : C’est la compression du nerf du pied interdigitoplantaire de celui-ci situé le plus souvent entre le 3 ème et le 4 ème espace inter-métatarsien. La souffrance nerveuse entraîne une augmentation de volume du nerf (névrome) et des douleurs au niveau des orteils.

 

Diagnostic :

Il est clinique : le patient se plaint d’une douleur entre les orteils avec une hypoesthésie des petits orteils ou des dysesthésies (ou « des brûlures »). Ces douleurs surviennent à la marche ou au port de chaussures serrées. Il est parfois plus fréquent chez les sportifs de course à pied. Il peut y avoir des douleurs irradiées vers la plante ou le dos du pied. Il peut aussi s’agir d’une impression de contusion ou d’hématome ou de « sensation de poing ou  de  clou  sous  la  chaussure » en permanence entre les orteils. Il  peut  aussi s’y  associer  un  tunnel  tarsien.

A la palpation des espaces inter-métatarsiens on peut retrouver parfois une masse, une hypoesthésie, un clic lors de l’étirement (signe de Mulder : test d’étirement du nerf inter-digital).

 

Un bilan radiographique standard complet face, profil et en charge éliminera une autre cause.

Une échographie et une IRM du pied seront réalisées permettant de confirmer le diagnostic et d’orienter le traitement médical ou chirurgical. Un électromyogramme ne sera pratiqué qu’en cas de doute diagnostic clinique et radiologique,  en  particulier  si  un  syndrome  du  tunnel  tarsien  est  associé.

 

 

Traitement :

Un traitement médical comportant antidouleurs ou infiltrations (corticoïdes : Diprostène) est proposé en premier lieu, avec chaussage adapté (chaussures souples, larges et confortables) et le port de semelles peuvent soulager les douleurs.

En l’absence de traitement, l’évolution se fait vers l’augmentation de l’intensité et de la fréquence des douleurs.

En cas d’échec du traitement médical, une chirurgie sera proposée.

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale.

Une incision est réalisée, soit sur le dessus du pied, soit entre les orteils par voie plantaire.

Le chirurgien réalisera le plus souvent une résection du névrome (le nerf comprimé est coupé et retiré). Une insensibilité partielle des orteils est normale.

 

 

Evolution :

 

L’hospitalisation peut être ambulatoire ou de deux jours suivant la situation. Le lever et l’appui sont immédiats, mais souvent difficiles pendant quelques jours. La guérison est obtenue en 3 à 4 semaines. Il existe un œdème post-opératoire pendant environ 3 mois nécessitant une contention (chaussettes de contention).

Le traitement préventif des phlébites n’est pas systématique et dépend des différents facteurs de risques du patient.

 

Complications de la résection du névrome de Morton :

Les plus fréquentes :

Comme toute chirurgie il existe un risque d’hématome qui se résorbe en général tout seul, il peut nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage. La cicatrisation est obtenue en trois semaines, mais peut être plus longue avec parfois des écoulements notamment en cas d’hématome important. Les phénomènes douloureux disparaissent en 3 à 4 semaines, mais une sensation de « boule sous le pied » peut perdurer et nécessiter le port d’une semelle orthopédique pendant quelques mois.

 

Plus rarement :

L’infection est possible et peut nécessiter une ré-intervention.

Les récidives sont rares et liées à un névrome de neurotomie.

L’algodystrophie est un phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris. Elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.

La phlébite peut survenir en dépit d’un éventuel traitement anticoagulant. Il s’agit d’un caillot qui se forme dans les veines des jambes, celui-ci peut migrer et entrainer une embolie pulmonaire.

 

Autres : syndrome de loge, plaie artério-veineuse ou nerveuse, pyoderma gangrenosum…

 

 

Mots-Clefs :

 

Masse sous le pied – Clou dans  la  chaussure -  Epaississement d’un nerf - Névrome de Morton - Hallux valgus - Neurotomie nerf plantaire - Douleur plantaire - Sensation de poing dans le pied – Clic lors de la palpation : signe de Mulder -

 

 

 

PHOTOS :
 
 
 
 
 

Version française    English version
 

Retrouvez le Docteur Cottias sur :
 
    Les opérations
 

L'épaule

Le coude

Le poignet

La main

les doigts

La hanche

Le genou

La cheville

Le pied

Les avis sur le docteur Cottias : les bons choix santé

avis sur docteur cottias sur les bons choix sante

avis sur docteur cottias sur google

 

 
 
 
Docteur Pascal Cottias.
>> Rendez vous à Cochin (75014 PARIS): 01 58 41 31 04 (secrétariat : celine.dumousseau@aphp.fr)
>> Rendez vous :Clinique Saint Jean L'Ermitage
77190 Dammarie les Lys ou Clinique Rémusat, 21 rue Rémusat 75016 Paris :
06 41 04 27 60 (secrétariat commun)
Adresses :
♦ CHU Cochin, 27 rue du faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris
♦ Clinique Saint-Jean L'Ermitage, 186 rue Pierre Curie, 77190 Dammarie les Lys
♦ Clinique Rémusat, 21 rue Rémusat, 75016 Paris