• Douleur de l'epauleOpérations traitements chirurgie
  • Douleur du poignet et de la main - Canal carpien
  • Opération du poignet et de la main
  • Douleur et opération de l'épaule
  • Douleur et opération du coude
  • Douleur et opération de la cheville
  • Douleur et opération du genou
1 2 3 4 5 6 7

Dr Cottias - Opération / genou arthroscopie du genou, lésion du ménisque interen et externe

 

Arthroscopie du genou, lésion du ménisque interen et externe

Traitement des lésions méniscales.

 

Description et Symptômes

L’articulation du genou permet de plier et d’étendre le genou. Les ménisques sont des fibrocartilages situés dans l’articulation du genou entre le fémur et le tibia. Ils ont pour but d’amortir les chocs au cours des mouvements du genou. Il en existe deux par genou : un ménisque interne et un ménisque externe.

Ces ménisques peuvent se fissurer à la suite d’une torsion du genou ou après une hyper-utilisation du genou, un mouvement violent ou une forte contrainte. Cette fissure peut être partielle ou totale (plus rarement). Le ménisque interne est plus fréquemment touché que le ménisque externe. Cette fissure peut bloquer l’articulation en flexion (« lésion en anse de seau »).

La marche est rendue difficile. Le genou devient douloureux, gonflé et se bloque parfois totalement.

 

 

Diagnostic :

Le diagnostic peut être fait par le simple examen clinique : une limitation de l’amplitude des mouvements, un gonflement et des douleurs localisées (« grinding test »). Le point douloureux est en général assez précis : à l’intérieur du genou si le ménisque interne est touché, à l’extérieur du genou s’il s’agit du ménisque externe.

 

Le blocage du genou signe le diagnostic de lésion méniscale qui nécessitera une intervention rapide.

 

Il faudra rechercher des lésions associées (rupture ligamentaire, fracture ou arthrose).

Un bilan complet sera réalisé avec radiographies standards, ou arthroscanner (plutôt dans les douleurs de post méniscectomie). Une IRM (imagerie par résonnance magnétique) sera utilisée pour bien visualiser les ménisques. C’est un examen très performant et indispensable au diagnostic de lésions méniscales.

 

Traitement :

Dans certains cas, un traitement médical par injection locale de corticoïdes et kinésithérapie peut–être initié. En cas d’échec du traitement médical un traitement chirurgical sera proposé.

 

L’intervention chirurgicale sera réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale.

Un garrot est mis en place à la racine de la cuisse pour limiter les saignements et améliorer la visibilité de la zone à opérer.

Le geste est réalisé sous arthroscopie, c’est-à dire en réalisant deux incisions de quelques millimètres sous la rotule, une en interne et l’autre en externe et parfois d’autres (postérieure, supérieure…).

Une caméra est introduite dans l’articulation par une incision et les instruments par l’autre incision. Le geste débute par l’exploration de l’articulation. La lésion du ménisque est ensuite visualisée. Le chirurgien procède soit à la suture du ménisque si celui-ci est réparable (ce qui est rare), soit à l’ablation de la partie du ménisque endommagée en restant le plus économe possible. Toute autre lésion visualisée est également traitée dans le même temps opératoire si cela est nécessaire.

 

 

Evolution :

L’hospitalisation est le plus souvent en ambulatoire.

La reprise de l’appui complet après méniscectomie est immédiate dès le jour de l’intervention. La cicatrisation est rapidement obtenue. Il n’y a pas de nécessité d’immobiliser le genou. Quelques séances de kinésithérapie seront prescrites pour récupérer les amplitudes articulaires si nécessaire (prescription interdite par la CPAM en systématique) et un court arrêt de travail sera prescrit en fonction de la profession. Les fils ou agrafes seront retirés après 10 à 15 jours. Une consultation est en général prévue à 45 jours de l’intervention pour évaluer les résultats de l’intervention. La reprise des sports sera discutée à partir du 45 ème jour (parfois plus surtout en cas de ménisque interne). Il est important dans tous les cas de respecter les délais donnés par le chirurgien pour la reprise des activités sportives.

 

Complications :

Les plus fréquentes :

Comme toute chirurgie il existe un risque d’hématome qui se résorbe en général tout seul, il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.

La phlébite : Il s’agit d’un caillot qui se forme dans les veines des jambes, celui-ci peut migrer et entrainer une embolie pulmonaire. Un traitement anticoagulant peut-être prescrit en prévention.

 

Plus rarement :

La raideur du genou : la cicatrisation des tissus dans le genou peut créer des adhérences qui vont limiter la flexion.

L’algodystrophie : phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris, elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.

L’infection profonde : complication exceptionnelle en cas d’arthroscopie. Elle peut nécessiter une nouvelle intervention et la prescription d’un traitement antibiotique prolongé. Il est fortement déconseillé de fumer ou de consommer des substances réprimandées pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.

Autres : syndrome de loge, plaie postérieure artério-veineuse (pontage artériel) ou du paquet sciatique (dysesthésie ou paralysie), pyoderma gangrenosum

 

 

 

 

Mots-Clefs :

 

Gonalgies - Blocage du genou Arthroscopie Méniscectomie - Grinding test – anse  de seau- ménisque

 

 

PHOTOS :
 
Documents
Aucun.
 
 
 
 

Version française    English version
 

Retrouvez le Docteur Cottias sur :

Demande de rendez-vous pour téléconsultation par Email : dr.pcottias@gmail.com
 
    Les opérations
 

L'épaule

Le coude

Le poignet

La main

les doigts

La hanche

Le genou

La cheville

Le pied

Les avis sur le docteur Cottias : les bons choix santé

avis sur docteur cottias sur les bons choix sante

avis sur docteur cottias sur google

 

 
 
 
Docteur Pascal Cottias.
>> Rendez vous Public à Cochin (75014 PARIS): 01 58 41 30 41 (secrétariat : Rachida Rahal - rachida.rahal@aphp.fr)
>> Rendez vous en Privée : Pôle Santé de L'Ermitage
77190 Dammarie les Lys ou Clinique Rémusat, 21 rue Rémusat 75016 Paris :
06 41 04 27 60 (secrétariat commun)
>> Centre Medical International : 01 43 17 22 11
Adresses :
♦ CHU Cochin, 27 rue du faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris
♦ Pôle Santé de L'Ermitage, 186 rue Pierre Curie, 77190 Dammarie les Lys
♦ Clinique Rémusat, 21 rue Rémusat, 75016 Paris
♦ C.M.I., 38 quai de Jemmapes, 75010 Paris